Le cinéma est prolifique comme la mauvaise herbe. Sans but et sans limite, ses films poussent n’importe quand et n’importe où sans se soucier de fissurer les trottoirs ni d’empêcher le chien de dormir.

Le Festival Mondial des Cinémas Sauvages est un lieu et un moment ouvert, traversé par des courants contraires. Il cherche à rassembler des films et des démarches qui ne s’embarrassent pas des notions de propriété, de droit d’auteur ou de copyright. Consciemment parfois, via les licences libres ; naïvement souvent, n’écoutant que leur énergie. 
Ces films se montrent et se détournent sans contraintes. Cherchant ce qui leur est propre, travaillant leurs supports, s’engageant dans des aventures collectives, se questionnant politiquement, ils passent de mains en mains.
 
Le Festival Mondial des Cinémas Sauvages veut participer de ce geste, qui est aussi un engagement, en accueillant tout type de films, quelque soient leurs moyens de production, leurs supports, leurs durées, leurs dates de création.
 
En tant que moment, le festival est gratuit.
 
En tant que lieu, il a la forme de ceux et celles qui l’habitent. Que vous veniez montrer des films ou en voir, il y aura toujours à flâner ou à filer un coup de main : cantine, bar, concerts, filmothèque, bibliothèque, infokiosque, open kino, canapés et transats…
 
Le Festival Mondial des Cinémas Sauvages n’y comprend rien, il est une tempête, il est une fête !