1 – Licenses sauvages
initié par CONSTANT vzw

Rédigez votre propre licence, surtout pour les films sauvages !
De nombreux artistes, écrivain.es, cinéastes, programmeurs.ses et autres auteurs.trices auplaudent de la réutilisation et du remixage de leurs œuvres. Pour eux, les licences de Culture Libre telles que la GPL, Creative Commons et la Free Arts License résolvent depuis une vingtaine d’années les limitations imposées par le droit d’auteur classique.
Mais même ces licences considèrent souvent le droit d’auteur comme un droit de propriété économique, basé sur l’originalité de l’auteur/autrice individuel.le. Permettant un usage commercial ou non ? Mais pour de nombreux auteurs.trices , ce n’est pas vraiment le critère le plus important.
Au cours de cet après-midi de brainstorming et d’écriture, nous expliquerons les principes de la Culture Libre et formulerons ensuite nos propres licences Sauvages. Le point de départ n’est pas la loi, mais les désirs, les points de départ et la politique des participant.es. Pourquoi partager un film avec qui et dans quel but ?

plus d’informations: http://constantvzw.org/site/Feral-Licensing-Cinema-Sauvage.html

2 – InfoKiosque
initié par Hélène et Juliette

Brochures subversives à lire, imprimer, propager

3- Negative pitch
initié par le collectif Fragile Matters

Que considérons-nous comme un échec dans la création médiatique ? Si
nous considérons l’échec par rapport aux hauts et aux bas d’un projet,
comme une déception en réponse à des attentes insatisfaites, alors
c’est une réaction subjective basée à la fois sur des marqueurs
sociaux et individuels du succès.
Notre atelier propose de repenser les échecs, en commençant par notre
propre relation avec elle, en imaginant de présenter un projet qui ne
reflète pas les éloges et les distinctions d’un film, mais précisément
son manque de fonds de production, de réalisation créative ou de
plateformes de distribution. Qu’est-ce qui passe à travers les mailles
du filet ? Qu’est-ce qui reflète la fragilité d’une œuvre de création,
alors que nous devenons à la fois témoins et protagonistes de notre
échec ?

Membres de ce collectif seront presents en orbite des discussions et des ateliers

4- Une plateforme de films libres ?

Des films libres de droits visibles de tous, partout, tout le temps ?
Que deviennent les films sélectionnés durant les FMCS 2017 et 2019 ?
Atelier de réflexion autour de la création d’une plateforme de films so wild !
Denis, fin connaisseur dans le domaine puisqu’il a un pied chez Domaine publique et l’autre chez Constant vzw, sera présent pour aiguiller la rencontre.
La parole sera donnée au cinéastes et cinéphiles de tous bord – quelles sont les envies ? quelles sont les possibilités ?